Archives par mot-clé : Speyside

GLENFIDDICH 19 ANS RED WINE CASK FINISH

GLENFIDDICH 19 YEARS RED WINE CASK FINISH

MARQUISE AU CHOCOLAT NOIR, ECORCES D’ORANGES CONFITES, CREME ANGLAISE AU CAFÉ

Voici le troisième volet de la gamme « Age of Discovery », de chez Glenfiddich. Il a vieilli en fûts de chêne ayant contenu un vin rouge en provenance d’Amérique du sud et en résulte un Single Malt riche et plein de douceur accompagné de notes épicées. Cette version a été créée pour la commémoration du départ du Beagle le 27 décembre 1831 vers l’Amérique du Sud en présence de l’explorateur Charles Darwin. Le HMS BEAGLE était un navire de la Royal Navy de la classe Cherokee.

Voici la recette à suivre pour 6 personnes pour sublimer ce Single Malt :

Préparation de la Marquise

Mettez à fondre 300 grammes de chocolat noir 85% pur cacao au bain-marie. Mélangez 180 grammes de beurre pommade avec 50 grammes de sucre glace, puis ajoutez 4 jaunes d’oeufs. Incorporez ensuite le chocolat fondu, puis laissez refroidir la préparation. Battez les 4 blancs en neige et les ajoutez à la préparation refroidie. Ensuite tapissez un moule à cake de papier sulfurisé, puis coulez la préparation et réservez là au réfrigérateur pendant au moins 4 heures. Démoulez la Marquise en plongeant le bas du moule dans de l’eau chaude pendant quelques secondes de manière à la détacher. Ensuite décorez la Marquise d’écorces d’oranges confites élaborées au préalable.

Préparation de la crème anglaise parfumée au café

Portez les 350 grammes de lait à ébullition, puis arrêtez la cuisson, ajoutez les 10 grammes de café moulu, couvrez et laissez infuser 3 minutes. Filtrez votre lait entier à l’aide d’une passoire très fine. Fouettez les 4 jaunes d’oeufs et les 85 grammes de sucre pendant 3 minutes puis versez dessus, très progressivement, le lait aromatisé, tout en remuant à la spatule en bois. Remettez le tout dans la casserole et faites cuire votre crème, tout en remuant jusqu’à ce qu’elle nappe votre cuillère en bois. ATTENTION ne surtout pas faire bouillir, une cuisson à petit feu est recommandée. Ensuite retirez la crème anglaise du feu et continuez de la remuer lentement pendant quelques instants. Laissez refroidir votre crème au café à température ambiante, puis réservez-là au frais.

Appliquez-vous lors du dressage des assiettes !

Le premier nez est chaleureux et aromatique à dominant épicé. Après agitation le nez se précise et s’ouvre sur le fruit rouge et noir intense, le marshmallow grillé ainsi que des notes boisées et vanillées. En bouche l’attaque est douce, veloutée accès principalement sur les épices et d’autres arômes cuits tels que la prune, les dattes et le raisin. La fin de bouche est persistante et rappelle les tanins du bois puis s’éteint sur un pointe d’amertume qui n’est pas désagréable. Les deux produits en bouche s’accordent parfaitement ; les forces du chocolat noir et du whisky sont respectées. Les saveurs et les arômes s’emboîtent parfaitement lors du mélange, la pointe tannique et amère du whisky est complètement absorbée par la texture du chocolat. Et la crème anglaise fera un rappel sur le joli gras du whisky ce qui donne un parfait accord en bouche.

Informations complémentaires sur la distillerie :

Le succès planétaire de Glenfiddich a sans doute joué en sa défaveur, le banalisant d’une certaine manière auprès des connaisseurs. Pourtant, la distillerie présente des particularités fort intéressantes.

L’immense site à l’entrée de Dufftown est un véritable complexe qui abrite aussi les distilleries de Balvenie et de Kininvie ainsi qu’une kyrielle de chais, une tonnellerie et une unité d’embouteillage spécialement dédiée à Glenfiddich.

Cependant depuis 2006, une partie du Single Malt est embouteillée dans un autre centre près de Glasgow. La fameuse bouteille triangulaire emblématique de la marque a été créée en 1956 pour le Blend Stand Fast (devenu aujourd’hui Grant’s). Son fort taux de reconnaissance a incité les responsables du marketing à l’adopter pour Glenfiddich quand ils ont décidé de lancer le single malt à l’exportation en 1963.

En 1886, lorsque William Grant, un ancien employé de Mortlach, autre distillerie de Dufftown, fonda Glenfiddich, il racheta pour £120 une paire d’alambics à Cardhù. De nos jours, la distillerie possède 28 alambics à feu nu, chauffés au gaz. La maturation est devenue l’une des priorités du groupe et des tonneliers expérimentés assurent un contrôle régulier de chaque fût. Par ailleurs, l’utilisation de «marrying tuns», cuves de mariage de 2 500 litres qui reçoivent toutes les cuvées pendant au moins trois mois avant l’embouteillage, accentue équilibre et moelleux.

Voici un rappel sur l’histoire de Glenfiddich

1923 : La prohibition bat son plein. Grant Gordon, le petit-fils de William, rejoint l’entreprise familiale, étonne l’industrie en augmentant la production de whisky. Avec le changement de décennie et de législation, Glenfiddich est l’une des six distilleries toujours en activité en Ecosse, prête à faire face à une nouvelle poussée de la demande en whiskies de qualité, vieillis en Ecosse.

1957 : Charles Gordon, l’arrière-petit-fils de William, insiste pour que la distillerie ait ses propres chaudronniers. Ce sont des artisans qualifiés, très recherchés, toujours prêts à façonner avec beaucoup d’originalité les alambics en cuivre.

1959 : Grant Gordon n’avait jamais sous-estimé le rôle fondamental que jouent les fûts dans la fabrication de whiskies d’exception. Après avoir fait venir des chaudronniers à la distillerie, il a fait en sorte qu’une tonnellerie soit construite. A l’heure actuelle, Glenfiddich fait partie des rares distilleries qui continuent à avoir leur propre tonnellerie.

1961 : De l’eau, de l’air et de l’orge maltée. Un trio savamment réuni pour fabriquer un whisky Glenfiddich. Ce trio a incité le célèbre dessinateur du 20ème siècle, Hans Schleger, à créer une bouteille à la forme radicalement nouvelle, une bouteille triangulaire.

1963 : Sandy Grant Gordon, arrière-petit-fils de William, est si fier des Single Malts produits, qu’il met tout en œuvre pour que la promotion des whiskies Glenfiddich se fasse en dehors de l’Ecosse. Les consommateurs du monde entier habitués à boire des Blends découvrent les saveurs des Single Malts. Jusque-là un secret bien gardé par les Ecossais.

1991 : L’un des whiskies les plus rares et les plus recherchés par les collectionneurs voit le jour. La première cuvée de Glenfiddich 50 ans d’âge issue de 9 fûts choisis dans les années 1930 en l’honneur de chacun des enfants de William Grant qui l’ont aidé à bâtir la distillerie.

1998 : Les inventions se multiplient chez Glenfiddich, la distillerie plus indépendante que jamais. Avec plus de 35 ans d’expérience et une reconnaissance par ses pairs, leur 5ème Maître de Chai élabore un procédé de vieillissement en foudre de Solera. Un procédé révolutionnaire utilisé pour créer un whisky 15 ans d’âge. Un assemblage qui, à ce jour, est réputé pour ses saveurs complexes et intenses.

2001 : Commercialisation du plus vieux Single Malt. En 1937, le fut n° 843 a été rempli et a commencé sa lente maturation qui allait s’achever 64 ans plus tard. Au fil du temps, dix responsables successifs des chais l’ont surveillé, en laissant les anges prendre leur part, pour que 61 bouteilles d’un whisky extrêmement rare voient le jour.

2009 : Deuxième cuvée de leur 50 ans d’âge. Seulement 50 bouteilles soufflées à la main et numérotées individuellement seront commercialisées chaque année. Une feuille d’argent d’Ecosse portant la marque William Grant & Sons est incrustée dans chaque bouteille placée dans un coffret en cuir, semblable au journal relié en cuir que William gardait précieusement.

2010 : Des chutes de neige exceptionnelles provoquent l’effondrement de plusieurs toitures des chais exposant les précieux fûts de vieillissement aux intempéries de l’hiver. Les employés travaillent nuit et jour dans les chais à – 19°C pour sauver tous les fûts. En leur hommage, le Maître de Chai sélectionne certains fûts provenant des chais sinistrés pour créer une édition limitée de Single Malt, née de l’adversité.

2011 : Le Single Malt le plus coûteux est vendu aux enchères. Ils rendent hommage à la doyenne des Ecossais, une femme admirée et respectée pour son travail dans le domaine de l’éducation. Janet Sheed Roberts est la dernière petite fille de leur fondateur. Seulement 11 bouteilles de Glenfiddich Janet Sheed Roberts Reserve seront commercialisées dans le monde. Chacune d’elle sera vendue aux enchères au profit d’une association caritative et sera adjugée à un prix record.