Archives de catégorie : Coup de Coeur

G.ROZELIEURES FUME COLLECTION

G.ROZELIEURES « FUME COLLECTION » 46%

POÊLÉE DE NOIX DE SAINT-JACQUES A LA CREME DE SAFRAN ET MIEL, CHUTNEY D’ENDIVES A LA BIERE

En ce mois de novembre 2017, je vous présente un whisky lorrain dont j’ai eu le coup de coeur récemment et l’honneur de converser avec les propriétaires de la distillerie qui ont fait preuve d’une grande gentillesse à mon égard. Je les en remercie encore à travers cet article.

Il s’agit du Single Malt G.Rozelieures fumé collection à 46%. C’est un whisky tourbé à hauteur de 25 ppm, d’environ 6 ans d’âge, élaboré par double distillation dans des alambics à repasse charentais (pot still) et vieilli 100% dans des fûts de Xérès de première mise. C’est plus exactement un grand assemblage de Xérès fino, oloroso et pedro ximénez. Aucune filtration à froid est effectuée pour la préservation totale des arômes tant recherchés en amont.

Voici la recette à suivre pour sublimer ce Single Malt unique au monde :

Préparation des Saint-Jacques

Rincez les noix de Saint-Jacques, épongez-les et réservez. Dans un bol, faites tremper le safran dans 2 cuillerées à soupe d’eau tiède. Ensuite pelez et émincez les échalotes. Faites fondre le beurre dans une poêle et dès qu’il mousse, saisissez les Saint-Jacques 30 secondes sur chaque face, puis retirez-les et réservez-les. Dans la même poêle, faites revenir les échalotes très doucement quelques minutes sans les faire colorer. Versez le fumet de poisson frais, un peu d’iode fraîche et le safran avec son eau de trempage. Portez à ébullition et laissez réduire le jus au maximum. Ajoutez après réduction la crème fraîche, une demi-cuillère à café de miel puis laissez épaissir la sauce une petite minute. Remettez les noix de Saint-Jacques dans la poêle, juste pour les réchauffer et dressez les assiettes !

Préparation du Chutney

Faites fondre dans une casserole la bière et la cassonade. Ajoutez les endives taillées en julienne, une pomme pelée, épépinée coupée en morceaux, un oignon émincé, les raisins secs, le sel, le poivre et pour finir le gingembre râpé (très faible quantité). Ensuite portez à ébullition puis maintenez avec une cuisson longue et douce. Laissez cuire le tout une petite heure environ en remuant fréquemment.

Dressage des assiettes

Appliquez-vous sur le dressage des Saint-Jacques au centre de l’assiette, nappez-les de sauce, et disposez en garniture des quenelles de Chutney en périphérie de l’assiette.

Le premier nez est délicat, exprimant avec grande classe le fumé de la tourbe. Après agitation il se développe des notes intenses de céréales, d’amande et de miel. En bouche, le whisky se présente puissant et onctueux. Sans aucune agressivité, ni détour, il se dégage des arômes gras de torréfaction, de fumé et de réglisse. La tourbe est finement intégrée et participe pleinement au bel équilibre aromatique de ce whisky. La finale est voluptueuse et longue mettant en avant une whisky de haute voltige.

Les premières gorgées tapissent pleinement le palais et parfument complètement la bouche d’arômes puissants de tourbe qui se fondront parfaitement avec les saveurs iodées des Saint-Jacques et du Chutney à la bière. Les arômes empyreumatiques et de fruits secs du whisky seront adoucis par le miel et sublimés par le safran. Au cours de la mastication les forces sont égales et les textures fusionnent naturellement. C’est un accord absolument remarquable !

Informations complémentaires sur la distillerie :

G.Rozelieures, premier whisky lorrain est né dans les années 2000 entre une initiative originale et la passion de deux hommes. La première bouteille de whisky fut sortie en septembre 2007.

Il a fallu plusieurs années de recherches et de développement, d’investissements, de fermentation, de distillation et de vieillissement par Hubert Grallet, distillateur et Christophe Dupic, céréalier sur leur exploitation agricole, à Rozelieures en Meurthe-et-Moselle, pour parvenir au niveau de qualité du whisky produit aujourd’hui.

Ils puisent l’eau dans les nappes phréatiques issues des montagnes vosgiennes pour faire leur whisky de terroir.

Voici plusieurs raisons historiques qui ont données naissance à la création de ce whisky lorrain.

D’abord ils se sont réappropriés un produit que les français sont les premiers à consommer en volume et dont la région de Lorraine possède sur place tous les atouts pour le produire.

La lorraine est aussi une terre d’orge, principalement d’orge de brasserie ; elle produit 20 % du potentiel français et en exporte aussi en Ecosse (forte demande).

La région est historiquement une terre de brasseurs et le brassage est une étape clé de la production de whisky, source miraculeuse des plus beaux arômes que nous trouvons dans ce breuvage.

Après les Landes, les grandes forêts de l’ouest vosgien fournissent les meilleurs merrains de chêne aux tonneliers d’Europe.

IMPORTANT : la distillerie Grallet Dupic est en train de devenir la première distillerie au monde où toute la chaîne de production est organisée sur place, c’est-à-dire, de la récolte de l’orge à la mise en bouteille et l’étiquetage, sans la moindre intervention d’un prestataire de service ou autre.

Bravo à leur patience et leur travail…