MACKMYRA SVENSK RÖK 46,1%

MACKMYRA SVENSK RÖK 46,1%

DOS DE TURBOT GRILLÉ AUX POIREAUX CONFITS SAUCE CITRON VERT

mackmyra

turbot

Cette récente distillerie a été créée en 1999 et elle est reconnue pour l’élaboration et l’expérimentation de nombreux styles de whisky. Elle utilise de l’orge 100% suédoise, l’eau provient d’une source souterraine alimentée par les monts Valboåsen et les fûts de chêne neufs sont aussi suédois issus d’une petite forêt située sur l’île de Visingsö. Avec la version Svensk Rök, Mackmyra a réussi à faire concurrence avec les plus grands whiskies d’Islay. Ce nouveau Single Malt aux saveurs de genévrier fumé et aux douces notes de vanille fait preuve d’une belle maturité et d’une force de caractère impressionnante. Cette version nous fait découvrir toutes les nuances de la tourbe et de la fumée nous offrant un whisky unique, complexe et subtil.

Voici la recette à suivre pour élaborer votre Dos de Turbot grillé aux poireaux confits sauce citron vert pour réussir à sublimer ce magnifique Single Malt suédois :

Pour les Turbots : Prenez vos Dos de Turbot, les saler, les poivrer et ajoutez un filet d’huile d’olive par dessus sur chaque morceau puis placez les sous le grill ou sous la salamandre pendant 10 minutes de chaque côté. Les côtés doivent être bien croustillants. Ensuite arrosez chaque morceau d’un petit beurre noisette.

Pour les poireaux confits : lavez vos poireaux, découpez les en lanières puis faites les blanchir 8 minutes dans l’eau bouillante salée. Egouttez les et faites les revenir dans une sauteuse avec du beurre et du sucre pendant 10 minutes à feu moyen. Ensuite finir la cuisson de ces poireaux au four dans un petit plat en les remuant de temps en temps pour qu’ils caramélisent.

Pour la sauce citron vert : Mélangez et portez à ébullition 40 cl d’eau et une cuillère à soupe de fumée de poisson. Ensuite épluchez la peau d’un citron vert avec un économe, pensez à retirer le blanc de la peau du citron avec un couteau et taillez très finement les zestes de citron. Quand le mélange bout et a réduit, ajoutez la crème liquide et le jus entier d’un citron vert. Salez et poivrez. Quand la sauce a réduit de moitié et devient onctueuse, ajoutez les zestes de citron, le beurre pommade et montez la sauce à feu très doux « sans faire » bouillir.

Dressez les dos de Turbot en premier dans l’assiette, garnissez sur les côtés de poireaux confits et arrosez votre poisson et le restant de l’assiette avec la sauce au citron vert fraîchement élaborée.

Le premier nez est intense, frais porté sur le malt. L’orge maltée perçue est recouverte d’une fumée réglissée et herbacée révélant ensuite des notes de fleurs telles que l’iris et le muguet. Au second nez son caractère laiteux est exprimé par le lait de coco tandis que le camphre et la noix muscade exprimeront la face épicée de ce whisky. Des touches de citron confit se feront aussi sentir. En bouche l’attaque est douce, tendre, délicatement réglissée et végétale. Des arômes amers comme le zeste d’agrumes ou le chocolat noir amènent le milieu de bouche vers des fruits à chair blanche et exotiques. La pleine bouche devient de plus en plus huileuse où des arômes d’olives vertes et de crème fraîche vont apprendre à cohabiter ensemble. La finale est remarquable, on perçoit des arômes de fumée, de bacon, elle est aussi marine, de fines effluves de gingembre émergent en pointe finale.

La bouche se fait douce et tendre par la texture du poisson qui sera sublimée par le corps crémeux du whisky. La sucrosité et la pointe d’amertume des poireaux feront un beau mariage grâce aux arômes floraux et légèrement tourbés de ce whisky. Les arômes de fruits, de fleurs, d’épices, d’iode et de tourbe de ce Single Malt trouveront écho dans les saveurs identiques, délicates et riches de ce mets. La sauce au citron vert apporte une dimension supplémentaire à cet accord. En bouche aucun composant prend le dessus sur l’autre, toutes ces saveurs vivent en parfaite harmonie. C’est un très grand moment de dégustation !

Infos complémentaires sur la distillerie :

L’histoire a commencé il y a longtemps lors d’une soirée entre 8 amis passionnés de whisky et étudiants à Stockholm. Un des huit s’interroge et demande aux autres pourquoi n’ y a t il pas de distillerie de whisky en Suède ? Personne ne put répondre à cette question, le sujet tourna rapidement au pari ; ils en parlèrent souvent sans y croire jusqu’au jour où ils décidèrent de monter un projet et la construire tous ensemble. La Suède n’ a pas pour tradition la fabrication du whisky mais pourtant, en réfléchissant bien, la Suède possède l´une des eaux la plus pure du monde, filtrée à la perfection depuis l´âge de glace. L’orge suédoise développe une douceur spéciale durant les longues journées d´été. Le savoir faire Mackmyra est de faire vieillir ses Single Malts dans des fûts en chêne 100% suédois. Il pousse doucement dans un climat rigoureux et donne à ce whisky une caractère authentique, plus intense que le chêne américain. Le whisky prend des notes d’épices chaudes contrebalancées par une douceur se rapprochant du sucre caramélisé.

Mackmyra est une distillerie innovante proposant régulièrement des assemblages et des affinages toujours plus nouveaux (fûts ayant contenu de la bière suédoise, du vin d’airelles etc…).

Les chais abritent plus de 10.000 fûts de particuliers ! Si Mackmyra dispose de cinq chais répartis dans le sud de la Suède, le plus surprenant est sans aucun doute le premier dont elle s’est dotée, situé dans une ancienne mine de fer à plus de 50 mètres sous terre.

Face à la demande qui ne cesse de croître d’année en année, la société a décidé en 2010 de bâtir une nouvelle distillerie, à une dizaine de kilomètres de son premier site, ayant pour objectif de doubler sa production annuelle. Ce nouveau site actif depuis 2012 à l’architecture moderne a été conçu de manière à réaliser des économies d’énergie grâce au principe de la « gravité » : l’orge est acheminée au 7ème et dernier étage, et les phases de la distillation s’enchaînent en descendant les niveaux du bâtiment. Le chauffage de l’eau se fait au bois sur place, l’eau chaude est systématiquement réutilisée et les résidus triés. Ainsi, les déchets de grains d’orge servent à produire du biogaz permettant de chauffer 50 maisons aux alentours et à l’année.

distillerie-2

distillerie-1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *